Bạn đang ở: Trang chủ / Français / Musique / Chansons / Se pencher très près

Se pencher très près

"Cúi xuống thật gần", traduit par Léon Remacle.

1. Cúi xuống cho máu ngược dòng
Cho nước sông cạn nguồn
Cho cây khô trên cành trút lá bơ vơ

Cúi xuống cho bóng đổ dài
Cho xót xa mặt trời
Cho da thơm trên người nay cũng phôi pha

Cúi xuống nghe đời nhấp nhô
Nghe tim rạn vỡ
Nghe trong tuổi nhỏ khóc òa

Cúi xuống trên bờ xót xa
Trên cơn lửa đỏ
Trên khuôn mặt đã im lìm

Cúi xuống nhìn sâu trong mắt
Và nghe mưa bão tan đi trong đại dương

Cúi xuống cúi xuống thật buồn
Cho nước sông cuồn cuộn
Hai mươi năm no tròn tuổi biết đau thương

Cúi xuống cho tắt nụ cười
Cho chút da thịt người
Trong tan hoang vẫn còn bóng mát che ngang.

2. Cúi xuống cúi xuống thật gần
Cho trái tim dập dồn
Cho đam mê thay vào đổ nát quê hương

Cúi xuống cúi xuống thật gần
Cho chiếc hôn ngọt nồng
Cho trăm năm ưu phiền phút chốc hư không

Cúi xuống cho tình dấy lên
Cho da thịt mềm
Cho cơn mặn nồng ngất lịm

Cúi xuống cho đời lãng quên
Cho mây trời chìm
Cho đêm mở hội âm thầm

Cúi xuống vùng non xanh mát
Và cao tiếng hát cho cơn ưu phiền tan

Cúi xuống cúi xuống thật gần
Cho tóc em bềnh bồng
Cơn đau anh vui lòng bóng mát trên cao

Cúi xuống cho đến bạc đầu
Trên phút giây nhiệm mầu
Hai mươi năm xin còn một sớm thương nhau.


1. Se pencher pour faire circuler le sang à l’envers
Pour faire tarir l’eau des rivières
Pour dessécher les arbres et faire les branches se dénuder

Se pencher pour faire les ombres s’allonger
Pour faire le soleil se désoler
Pour que ta peau parfumée aussi soit à présent fanée

Se pencher pour sentir la vie ondoyer
Pour sentir le cœur se fissurer
Pour entendre dans la jeunesse des pleurs éclater

Se pencher sur une berge, le cœur douloureux
Sur un temps rouge de feux
Sur un visage à jamais silencieux

Se pencher pour regarder au fond des yeux
Et entendre pluies et tempêtes dans l’océan s’estomper

Se pencher, se pencher vraiment attristé
Pour faire l’eau des rivières tourbillonner
Vingt ans bien remplis l’âge des douleurs et des peines

Se pencher pour faire le sourire se fermer
Pour un peu de chair et de peau humaines
Parmi les ravages subsiste encore de l’ombrage où s’abriter.

2. Se pencher, se pencher très près
Pour faire les battements du cœur s’accélérer
Pour que la passion remplace la dévastation du pays

Se pencher, se pencher très près
Pour que le baiser soit doux et passionné
Pour que cent ans d’affliction soient en un instant anéantis

Se pencher pour faire l’amour s’élever
Pour que chair et peau soient attendries
Pour que les ébats passionnés tombent évanouis

Se pencher pour se faire oublier de la vie
Pour faire les nuages sombrer
Pour que la nuit organise une fête sans bruit

Se pencher sur une région de montagne verte et ventée
Et élever un chant pour faire la tristesse se dissiper

Se pencher, se pencher très près
Pour faire tes cheveux flotter
La souffrance je l’accepte volontiers là-haut un ombrage frais

Se pencher jusqu'à ce que blanchissent les cheveux
Sur l’instant sacré et merveilleux
Vingt ans qu’il nous reste encore un matin pour nous aimer.

Traduit par Léon Remacle
17/05/2007


Các thao tác trên Tài liệu

được ắp xếp dưới: